Transformation et commercialisation du beurre de karité en savons - Burkina Faso

Projet aidé au Burkina Faso par SMF

Parallèlement aux activités agricoles, Les femmes du groupement Toyow de Padema mènent des activités génératrices de revenus. Elles ramassent des noix de karité et les transforment en beurre de karité qu'elles commercialisent depuis 15 ans. Avec celui-ci, elles fabriquent du savon qu'elles vendent localement. Elles cultivent aussi de l’arachide, du gombo, du mil, du sésame et du maïs, et fabriquent des soumbalas (préparation des graines du néré utilisée pour donner du goût aux sauces).

Dans le but d'améliorer leurs revenus et de valoriser les produits locaux, les femmes du groupement ont présenté à SMF leur projet de fabrication de savons pour la toilette et la lessive à base de beurre de karité. Les fonds obtenus en juin 2015 ont servi à acheter plus de matières premières (beurre de karité, huile de coco...) et disposer de plus de matériel (moules, cuvettes, réglettes, équerres, estampeuse manuelle, malaxeur, broyeur, balances,densimètre, table de coupe, gants, lunettes, masques). La production de savons la première année a été le 1/3 de ce qui était envisagé ceci faute de récolte de noix de karité. Les femmes ont été obligé d'en acheter. Les savons ont été vendus sur les marchés locaux.

Malgré les recettes inférieures à ce qui était attendu, les femmes sont satisfaites car il y a beaucoup de demandes. Lorsqu’elles fabriquent les deux moules (48 boules) au bout d’une semaine tout est vendu. Le savon qu’elles fabriquent est de meilleure qualité que celui qu’elles faisaient auparavant. Le retentissement sur les revenus n’est pas encore visible.